Vous devez être abonné

Ces sections et fonctionnalités du site sont réservées aux abonnés

Pour y accéder, connectez-vous ou abonnez-vous.

Connexion
Cadre institutionnel

Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE)

Créé en 1972 par l’Assemblée des Nations-Unies suivant ainsi la recommandation issue de la conférence de Stockholm, le PNUE est la plus haute autorité environnementale au sein du système des Nations Unies. Le Programme joue le rôle de catalyseur, de défenseur, d’instructeur et de facilitateur visant à promouvoir l’utilisation avisée et le développement durable de l’environnement mondial.

À cete fn, le PNUE collabore avec de nombreux partenaires, dont des organes des Nations Unies, des organisations internationales, des gouvernements nationaux, des organisations non gouvernementales, le secteur privé et la société civile. Le travail du PNUE consiste à :
• évaluer les conditions et les tendances environnementales mondiales, régionales et nationales ;
• développer des instruments environnementaux nationaux et internationaux ;
• renforcer les institutions afn d’assurer une gestion avisée de l’environnement ;
• faciliter le transfert des connaissances et de technologies pour un développement durable ;
• encourager de nouveaux partenariats et de nouvelles perspectives au sein de la société civile et du secteur privé.

Le PNUE remplit trois missions :
• surveiller l’état de l’environnement mondial, et en dresser régulièrement un bilan ; le sixième rapport intitulé «l’Avenir de l’environnement dans le monde» (GEO-6) publié en mars 2019 s’appuie sur les processus d’évaluation régionaux en fournissant une vue d’ensemble des facteurs environnementaux contribuant au bien-être humain. Il s’accompagne d’une analyse des politiques permettant d’atteindre les buts et les objectifs mondiaux pour la protection de l’environnement.
• servir de plate-forme pour discuter des actions et politiques à mettre en œuvre pour répondre aux problèmes identifiés, et pour préparer les conventions et accords internationaux nécessaires. C’est ainsi que le PNUE a été à l’origine de diverses conventions internationales relatives à l’environnement ; peuvent être citées, notamment, la Convention de Vienne et le protocole de Montréal relatifs à la protection de la couche d’ozone, la convention de Bâle sur les déchets, la convention sur la biodiversité, ou encore la convention sur les produits chimiques et organiques persistants. Le PNUE a été choisi pour assurer le secrétariat de certaines de ces conventions. Le PNUE met aussi en œuvre des accords volontaires avec des représentants de grands secteurs de l’industrie ou des services (banques et assurances, télécommunications, tourisme…).
• enfin, le PNUE remplit des fonctions de formation, échange et diffusion d’information et de bonnes pratiques.


Le PNUE est dirigé par un Directeur exécutif nommé par l’Assemblée générale des Nations-Unies sur proposition du Secrétaire Général. Le Conseil d’administration
du PNUE se réunit tous les deux ans pour définir le programme d’action de l’organisation et le budget correspondant. Des sessions extraordinaires du Conseil ont lieu les autres années. À l’occasion de ces Conseils se tient le Forum Global des Ministres de l’Environnement, qui débat des grands enjeux environnementaux.

Le PNUE emploie environ 800 personnes à travers le monde. Son siège est à Nairobi. Il est composé de 7 Divisions, et 4 Directions Régionales dans chaque partie du monde. La Division de la Technologie, de l’Industrie, et de l’Économie (DTIE) du PNUE est implantée à Paris, Genève et Osaka, et emploie, au total, environ 200 personnes. Le PNUE est financé pour l’essentiel par des contributions volontaires. Son budget annuel est d’une centaine de millions d’euros. À ce budget ordinaire s’ajoutent des financements spécifiques, affectés à des projets précis, qui proviennent, par exemple, du Fonds Mondial pour l’Environnement, du Fonds multilatéral du Protocole de Montréal, de la Fondation des Nations Unies ou de certains États. La France finance ainsi la réalisation de certaines études conduites par le PNUE. Le budget du Fonds pour l’environnement pour la période 2018 est de 126.7 millions de dollars E.-U. Le Fonds pour l’environnement est le principal mécanisme de financement des activités centrales du PNUE. Cette base de financement, qui n’est pas liée à des programmes et à des projets spécifiques, reste la priorité première du Programme. Outre le Fonds pour l’environnement, le budget opérationnel total du PNUE comprend des ressources additionnelles provenant de ses fonds d’affectation spéciale, du soutien au titre des fonds d’affectation spéciale, des contributions en contrepartie (attribuées) et du budget ordinaire des Nations Unies. Le budget total du PNUE pour 2018 est de 398 millions de dollars E.-U.

Depuis 2012, le Programme des Nations Unies pour l’environnement est un puissant défenseur de l’environnement. Il travaille pour le développement durable à l’horizon 2030, identité et traite les questions environnementales les plus pertinentes de notre époque.

Depuis 2018, la réduction de la pollution plastique des océans est devenue une question prioritaire pour ONU Environnement.